Contrôle permanent des dioxines

Traditionnellement, la surveillance des PCDD/F est réalisée à partir de prises d’échantillons sur une durée de 6 heures (1 à 3 fois par an).

 

Cependant, au cours des 10 dernières années, il a été mis en évidence que lors des phases de démarrage et d’arrêt d’incinérateurs modernes, les émissions de dioxines pouvaient augmenter d’un facteur 1000 dans les gaz bruts et après les filtres à manches. Une autre étude quantifiait à environ 60% les émissions de dioxines produites par une usine lors de son démarrage.

 

Ces révélations démontrent que les dioxines et les POP émis par les incinérateurs ne peuvent être mesurés avec fiabilité en utilisant l’échantillonnage à court terme ; dans la mesure où cette technique ne permet de caractériser que 1 à 2% du temps de fonctionnement normal des usines.

 

Le système AMESA, certifié en 1997 par le TÜV Rhienland (Allemagne), en 2005 par le MCERTs (Royaume Uni) et en 2006 par ETV EPA (Etats-Unis), est conçu pour assurer un prélèvement à long terme des dioxines (PCDD), des furanes (PCDF) et d’autres Polluants Organiques Persistants (POPs).

 

En autorisant un prélèvement permanent sur plus de 4 semaines, l’AMESA assure un suivi intégral des émissions de dioxines/furanes sur chaque échantillon, et garantit que les fluctuations du fonctionnement de l’usine et la composition des combustibles sont bien prises en compte.

 

La méthode d’échantillonnage est également utilisable pour d’autres applications, telles que l’analyse à posteriori des métaux lourds ou des particules fines (PM10, PM2.5).