-

La première station solaire au monde pour la surveillance de la qualité de l’air, inaugurée

Installé au siège social d’ENVEA depuis quelques semaines, le Solar AQMS est une première mondiale. Cette station représente une innovation majeure pour la surveillance de la qualité de l’air. Cette solution autonome permet au réseau de surveillance de la qualité de l’air d’obtenir des informations dans des lieux où l’accès à l’énergie restait jusqu’alors compliqué ou disposant d’une puissance énergétique limitée, ainsi que pour des villes nouvelles, en particulier dans les pays en voie de développement, soucieuses de l’environnement.


Le leader mondial ENVEA, dont le siège se situe en région parisienne, a inauguré le 18 juin dernier sa dernière innovation. La Station Solaire est une station autonome de surveillance de la pollution à très faible empreinte carbone, qui peut être implantée n’importe où, même dans des endroits isolés. Cette station grâce à l’utilisation des analyseurs endurcis et à faible consommation énergétique de la Série-e est capable de supporter des températures pouvant atteindre les 45°C voire 50 °C sans climatisation ni connexion au réseau électrique, elle fonctionne 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, alimentée uniquement par l’énergie solaire. Cette station de surveillance est constituée avec les analyseurs de pollution de la Série-e disposant de certifications Européennes QAL 1 délivrées par le TÜV et, homologués par l’US-EPA. Ils sont réputés pour offrir les meilleures performances métrologiques du marché pour la surveillance en continu du CO, O3, NO2, SO2, et des particules fines PM10 et PM2.5.

Eco-conçue, cette nouvelle génération d’analyseurs de gaz et de particules dispose des dernières avancées en matière de connectivité (IOT) permettant, entre autres d’avoir en temps réel les informations de leur état de fonctionnement avec, des alertes proactives sur tous type d’outils communiquant (smartphone, tablette, …). Les appareils restent peu sensibles aux vibrations et/ou variations de température et s’alimentent en 24 V (compatibles batteries et panneaux solaire). Cela permet de s’affranchir des systèmes de climatisation, même dans des zones chaudes comme au Moyen-Orient ou en Asie du Sud-Est.

En complément de ces technologies de pointe, la station Solar AQMS est équipée d’un système d’acquisition et de traitement des données qui permet de gérer l’énergie et l’opération de la station (calibrations…). Les paramètres mesurés sont transmis automatiquement à un serveur central équipé du logiciel sécurisé et développé spécifiquement pour cette application.

Cette solution est une avancée importante pour les réseaux de surveillance de la pollution de l’air dans de nombreux pays, où les réseaux électriques sont souvent indisponibles, instables ou très aléatoires, avec de fréquentes pannes de courant. Sa faible consommation en énergie, son interactivité proactive avec les opérateurs, sa facilité d’intégration dans le paysage urbain ou rural et sa connectivité avancée rendent cette solution idéale pour les régions reculées comme pour les « smart-cities ». Ce concept éco-durable possède des caractéristiques techniques qui en font un investissement rentable : de faibles coûts d’entretien, d’importantes économies d’énergie, un pilotage à distance.

Aujourd’hui, plus de 20 000 stations « traditionnelles » de mesure de la pollution connectées à un réseau électrique, sont implantées dans le monde. On imagine aisément les économies pouvant être apportées par ce nouveau concept. A titre d’exemple, les 670 stations de mesure réparties sur le territoire français permettraient de réaliser une économie de quelque 20 000 kWh/jour, soit l’équivalent d’une consommation annuelle de près de 1500 foyers.

inauguration-solar-station-AQMS-enveaPour en savoir plus, téléchargez ici la Brochure commerciale